UNE VICTOIRE POUR LES DROITS DES ÉTRANGERS !

DSCN2177

Environ 70 personnes sont venues au tribunal de PàP pour soutenir M. Altino et sa famille hier après-midi. Ce père de famille, qui vit ici depuis 10 ans et a deux enfants, était accusé de « rébellion » lorsque la police a tenté de l’expulser vers Haïti le 27 septembre.
En réalité, ce jour-là, M. Altino a tenté de mettre fin à ses jours plutôt que d’embarquer dans l’avion. À aucun moment il n’a frappé les deux policières. D’ailleurs, dans leurs premières déclarations, c’est ce qu’elles ont dit (ce n’est qu’ensuite qu’elles ont inventé des « coups de pieds et coups de poings »).
Au tribunal, le juge a été particulièrement méprisant, cherchant à déstabiliser M. Altino sans l’écouter, et l’accusant d’être un « délinquant » parce qu’il n’a pas le permis (faute de papiers, justement). Le procureur, quant à lui, a réclamé 4 mois de prison ferme, et 3 ans d’interdiction du territoire. Alors que la famille a deux enfants de 4 et 12 ans !
Au final, le juge a reconnu que M. Altino ne s’est pas rebellé. Il l’a quand même condamné à 1800€ d’amende pour son refus d’embarquer. Il faudra rester vigilant pour continuer à défendre le droit de cette famille à vivre et travailler en Guadeloupe. Et pour que tous les étrangers soient accueillis correctement par le soi-disant « pays des Droits de l’Homme » !

Retrouvez nous sur facebook Journal rebelle https://www.facebook.com/pages/Journal-rebelle/728189900604132#

Laisser un commentaire