UNE JUSTICE AU SERVICE DU POUVOIR !

Jeudi les rebelles ont participé à la journée de mobilisation de la CGTG, pour dénoncer les attaques contre les travailleurs. On a défilé dans les rues de Pointe-à-Pitre, et on a manifesté 2 fois devant le tribunal.

DSCN2344Le matin, les juges avaient convoqué les grévistes de la centrale électrique du Moule. Depuis le 22 janvier, ils font grève contre les inégalités entre les salariés : les intérimaires gagnent moins et travaillent plus que les titulaires. Ils tiennent un piquet de grève devant la centrale. Ça dérange la direction, qui réclame pour chaque gréviste une amende de 5000 € par heure ! La décision sera rendue le 10 février.
L’après-midi, retour au tribunal, pour soutenir les salariés d’EDF. Ils veulent créer une section syndicale CGTG dans l’entreprise. Ça ne plaît pas à la direction, qui voudrait choisir à la place des travailleurs qui pourra les représenter ! L’affaire devait passer à 16h, on a attendu longtemps, heureusement que des tanbouyé ont mis l’ambiance ! À 20h45, les juges ont fermé le tribunal en nous disant : « ah oui, désolés, on a oublié de vous dire que c’est reporté au 5 mars ». Quel mépris !
On voit bien que la « justice » ne sert qu’à une chose : défendre les patrons contre les travailleurs, les riches contre les pauvres. C’est la même « justice » qui a condamné notre journal en 2013, et c’est pour ça qu’on sera nombreux le 3 mars devant le tribunal de Basse-Terre pour leur dire : LAGÉ REBELLE !
#JournalRebelle #Mobilisation #CGTG #Travailleurs #Guadeloupe #Répression

Laisser un commentaire