Archives par mot-clé : plantation Dormoy

TRAVAYÈ BANNANN O KONBA : LE BÉKÉ DORMOY CONDAMNÉ !

Le 13 janvier, le tribunal de Basse-Terre a reconnu la responsabilité du patron de la banane suite à la mort d’un ouvrier sur la plantation. Dormoy a été condamné à un an de sursis et 10 000 euros d’amende. Sa société a été condamnée à verser 50 000 euros à la famille du travailleur.
Depuis cette condamnation, les 3 dirigeants, Louis Dormoy père, fils et petit-fils se font tout petits sur la plantation !
En plus de ce jugement, l’inspection du travail a exigé que Dormoy paie 3500 euros à chacun des 98 ouvriers qui s’étaient mis en droit de retrait en octobre 2014.
C’est une victoire des travailleurs de la plantation qui se mobilisent massivement depuis le mois d’octobre. Ils ne veulent plus travailler comme des bêtes et mourir pour les békés, YO NI RÉZON !
#JournalRebelle #Guadeloupe #béké #Travailleurs

PLANTATION DORMOY : FOS POU OUVRYÉ BANNANN O KONBA !

22_octobre_dormoy1

Depuis le 10 octobre les ouvriers de la plantation Dormoy à Capesterre-Belle-Eau exercent un droit de retrait : ils ne travaillent pas parce que les conditions de travail sont trop dangereuses. Déjà en 2009, un ouvrier est mort lors d’une chute sur la plantation et la famille Dormoy, en complicité avec les tribunaux, refuse de reconnaitre cet accident du travail.

Il y a plusieurs mois un rapport est sorti sur les conditions de travail scandaleuses qui mettent en danger la santé et la vie des ouvriers. Il faut savoir qu’un ouvrier transporte environ 7 tonnes de bananes par jour, avec un équipement digne du Moyen-âge. Sur cette plantation il y a 47 accidents du travail par an. Le patron et sa famille refusent d’entendre raison et veulent continuer d’exploiter les travailleurs comme des esclavagistes.

Cette famille békée préfère se cacher derrière les gendarmes, qui eux ferait mieux d’arrêter ces patrons voyous au lieu d’essayer d’intimider les ouvriers. Les travailleurs ont raison de ne compter que sur eux-mêmes pour améliorer leur sort. WOULO BA YO !

Retrouvez nous sur facebook Journal rebelle https://www.facebook.com/pages/Journal-rebelle/728189900604132