Archives par mot-clé : Moule

COLLÈGE DU MOULE : LES GENDARMES HARCÈLENT LA MAMAN REBELLE

Début septembre, une maman (Simone) a gagné contre le principal Duhamel, qui avait refoulé sa fille à l’entrée sous prétexte que son jean était trop clair.
Ensuite, pendant des semaines, Duhamel a voulu se venger en organisant un véritable harcèlement contre la collégienne (par exemple, nous savons qu’un voyou a reçu un appel anonyme pour qu’il vienne cogner l’enfant, et que cet appel provenait du collège). L’élève a pris des coups plusieurs fois, ses sœurs et sa mère aussi. Il a fallu une nouvelle mobilisation pour que les choses se calment.
Le recteur Galap avait choisi de soutenir le principal gangster. Du coup, les mauvaises paroles ont continué an bistan. Près de chez elles, un mur a même été tagué avec des insultes contre elles.
À chaque fois, depuis le 7 septembre, les gendarmes du Moule étaient présents devant le collège à la demande du principal Duhamel. Ils ont suivi toute l’affaire, nous avons même parlé avec eux lors des mobilisations.
À chaque fois que Simone a voulu porter plainte pour les violences subies par ses filles, certificats médicaux en main, ils ont refusé. Pour le tag, qui est là depuis 3 mois, ils ont pris la plainte mais ils n’ont rien fait.
SAMEDI, ILS ONT CONVOQUÉ SIMONE POUR L’ACCUSER DE VIOLENCE UN JOUR OÙ ELLE ET SES FILLES AVAIENT ÉTÉ AGRESSÉES. C’EST LE MONDE À L’ENVERS ! LES GENDARMES LUI ONT DIT QU’ELLE FERA 24H DE GARDE-À-VUE, ET QU’APRÈS ELLE IRA EN PRISON POUR 10 ANS. ILS LUI ONT DIT QU’ELLE ÉTAIT « UNE GRANDE CRIMINELLE », ET QUE C’EST POUR ÇA QU’ILS DEVAIENT FAIRE PHOTOS, PRISE D’EMPREINTES, PRÉLÈVEMENT ADN… L’UN D’ENTRE EUX L’A MÊME MENACÉE AVEC UN BÂTON, EN PLEINE GENDARMERIE !
Simone leur a raconté tout ce qu’elle et ses filles ont subi depuis le 7 septembre, et ils ont menti en disant qu’ils ne sont pas au courant.
Dimanche matin, ils l’ont rappelée pour qu’elle revienne encore à la gendarmerie. Cette fois-ci, ils ont été plus calmes, parce qu’on a accompagné Simone. Mais ils ont continué à mentir, en disant qu’ils ne connaissaient pas l’histoire, que pour les plaintes refusées elle aurait dû envoyer un courrier, etc.
L’attitude des gendarmes est criminelle ! Pour protéger le prestige d’un principal voyou, ils refusent d’aider une famille harcelée. Pire, ils se mettent eux aussi à harceler Simone et ses filles. NOUS AVERTISSONS SOLENNELLEMENT LES AUTORITÉS : VOUS ÊTES EN TRAIN DE FRANCHIR LA LIGNE ROUGE, NOUS NE L’ACCEPTERONS PAS !
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬

COLLÈGE DU MOULE : C’EST OFFICIEL, LE RECTEUR SOUTIENT LE PRINCIPAL VOYOU !

Jeudi soir, il y a eu un conseil d’administration extraordinaire au collège, en présence du recteur Galap. Est-ce que c’était pour recadrer Duhamel, le principal voyou qui brutalise les élèves, qui insulte les parents, et qui garde un sabre dans son bureau pour leur courir après ? Pas du tout !
Galap est venu faire la leçon aux profs et aux agents qui avaient fait grève le 14 septembre pour dénoncer les mauvais comportements de ce principal. Le recteur leur a dit qu’ils doivent être solidaires de Duhamel, et qu’ils doivent l’épauler.
Galap s’en est pris aussi à Rebelle ! D’après lui, si notre journal n’existait pas, il n’y aurait pas de problèmes.
Depuis son arrivée en janvier, le recteur a toujours refusé de nous rencontrer. Depuis la rentrée, il n’a rien dit sur ce qui se passe au collège du Moule. Il n’a pas voulu rencontrer la maman qui a dénoncé les abus de pouvoir de Duhamel.
Maintenant, Galap a franchi un pas de plus. Comme les autres recteurs avant lui, il choisit de soutenir clairement les brutes machistes qui servent de chefs de l’école en Guadeloupe. Il compte sur eux pour mater les élèves, les parents et les personnels qui se rebellent. En faisant ça, le recteur Galap met les élèves en danger, y byen fouté panmal !
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬

COLLÈGE DU MOULE SUITE 2 : POURQUOI LES CHEFS DU RECTORAT DÉFENDENT-ILS CE PRINCIPAL INDÉFENDABLE ?

Ce matin, on a été devant le collège soutenir les parents dont les enfants ont été injustement renvoyés par le principal, qui n’aimait pas la couleur de leur jean. Ce principal, M. Duhamel, a été beaucoup moins arrogant. Tous les élèves ont pu aller en cours, même ceux qui ont été refoulés hier, et qui sont revenus avec le même jean.

DSCN3012Vers 7h, une conseillère du recteur, Mme Lacémon, est arrivée et nous a dit qu’elle nous parlerait plus tard, ainsi qu’aux parents. Mais cette dame est restée dans le collège jusqu’à la fermeture, et elle a refusé de recevoir une délégation, laissant les mamans dehors toute la matinée, sous le soleil. Quelle grossièreté !
C’est vrai que ce n’est pas facile, pour la représentante du recteur. Elle aura du mal à justifier les agissements de M. Duhamel, qui a été proviseur pendant 11 ans avant d’être bizarrement rétrogradé à « simple » principal.
Parce qu’il n’y a pas que les renvois abusifs pour la couleur des jeans. Ce principal a aussi l’habitude de brutaliser les élèves, et de les humilier par des remarques blessantes. L’année dernière, il a traité un collégien de « racaille » sans savoir que le papa était présent. Le parent a protesté, alors Duhamel a pris un coutelas dans son bureau et l’a poursuivi ! Ce type est dangereux !
LES CHEFS DU RECTORAT DOIVENT CESSER DE SOUTENIR LES BRUTES MACHISTES QUI LEUR SERVENT DE CHEFS D’ÉTABLISSEMENT !
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬

COLLÈGE DU MOULE SUITE : LES CHEFS DU COLLÈGE JOUENT LES CAÏDS ? PARENTS, ÉLÈVES, PA PWAN SA ANKÒ !

Ce matin, mardi, l’élève qui a été exclue hier a pu retourner en cours. Pour se venger, le principal veut la priver d’espagnol, en exigeant que la maman s’excuse ! C’est le monde à l’envers !
Et pour continuer à « faire le boss », il a refoulé d’autres élèves dont les jeans ne lui plaisaient pas.
Y en a marre des chefs de l’école qui jouent aux petits dictateurs, avec le soutien du rectorat, au lieu de s’occuper des vrais problèmes !
Ci-joint le tract qu’on diffusera demain matin.
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬

tract_clg_moule_9sept2015

COLLÈGE DU MOULE : UN PRINCIPAL ADJOINT QUI JOUE AU PETIT VOYOU, UN PRINCIPAL QUI INSULTE UNE MAMAN !

Ce matin, une élève de sixième a été bloquée à l’entrée du collège Général de Gaulle. Le principal adjoint, M. Néva, l’a refoulée parce que « son jean n’était pas conforme ». Pourtant elle portait bien le jean bleu de l’uniforme. En réalité, le principal adjoint avait tellement maté le jean de la collégienne qu’il avait aperçu un motif blanc.
La maman est venue apporter un nouveau jean pour sa fille. De nouveau, sans aucun motif, le principal adjoint lui a dit que l’élève n’irait pas en cours aujourd’hui. Le principal M. Duhamel, présent durant la scène, a carrément agressé la mère : « Ay acheté on senti blé ba ti moun-aw, é tend’ jean-la an blé, fè moun chyé ! »
La maman s’est rendue au rectorat avec les jeans de sa fille pour exiger des explications. Le rectorat a reconnu que le principal du collège n’avait aucune raison de refuser l’élève ni la première, ni la seconde fois. Mais ils disent qu’ils ont besoin d’une semaine pour régler le problème, et ils lui ont conseillé d’acheter un 3e jean ! Comme d’hab’ le rectorat s’en fout de régler les problèmes, leur seul souci c’est de protéger leurs gens et de leur sauver la face.
Parce que des chefs d’établissements veulent jouer aux petits caïds, une élève sera privée de cours pendant une semaine ? C’EST INADMISSIBLE ! IL FAUT QUE DÈS DEMAIN LA COLLÉGIENNE REPRENNE SES COURS !
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬