Archives par mot-clé : mars 2017

IL Y A 50 ANS, L’AFFAIRE SRNSKY : UN RACISME « SANS PAREIL »

Srnsky était un blanc, propriétaire d’un grand magasin de chaussures à Basse-Terre qui s’appelait « Sans Pareil ». Le 20 mars 1967, il a lâché son chien sur Raphaël Balzinc, un cordonnier noir. Balzinc, un homme âgé et infirme, s’est retrouvé à terre et a été mordu.
Des travailleurs, des gens de la ville et des lycéens révoltés se sont rassemblés devant le « Sans Pareil ». En colère, ils ont saccagé le magasin et la voiture de Srnsky, qui a réussi à s’enfuir. Le lendemain, l’émeute a continué et les manifestants ont mis le feu.
La police est intervenue et il y a eu au moins 50 blessés. Dans ces années, en Guadeloupe, le racisme et les inégalités étaient encore plus forts qu’aujourd’hui, séquelles de la politique coloniale de la France. Deux mois après, ce sera le massacre de mai 67 dans les rues de Pointe-à-Pitre.
DEMAIN, LE 18 MARS 2017, À L’APPEL DE COMBAT OUVRIER, RASSEMBLEMENT DEVANT L’ANCIEN MAGASIN « SANS PAREIL ». RENDEZ-VOUS À 9H DEVANT LA MAIRIE DE BASSE-TERRE !
#JournalRebelle #Guadeloupe #CombatOuvrier

PÔLE EMPLOI HORS-LA-LOI ! RÉINTÉGRATION DE SOPHIE !

Lundi 13 mars, une centaine de travailleurs de la banane, de la santé, du transport, de l’énergie et de Pôle emploi se sont mobilisés à Basse-Terre à l’appel de la CGTG.
Ils ont protesté contre la direction de Pôle emploi qui refuse de réintégrer une salariée, Sophie, malgré une décision de justice exécutoire.
Une nouvelle audience était prévue pour augmenter les astreintes que Pôle emploi doit verser à Sophie, et ainsi contraindre le directeur à la réintégrer. Sous la pression de la mobilisation, l’avocat de Pôle emploi a demandé le renvoi de l’affaire. L’audience aura lieu le 3 avril.
Les travailleurs mobilisés se sont aussi rendus au conseil départemental et au conseil régional pour dénoncer les problèmes des autres secteurs.
#JournalRebelle #Guadeloupe

UNE 92 : CONTRE LES VIOLENCES POLICIÈRES RACISTES, AVEC THÉO !

Le dernier numéro de Rebelle ! vient de sortir. Au sommaire, un dossier sur les violences policières que subissent au quotidien les jeunes noirs et arabes en France.
Mais aussi : les élections présidentielles, des news des lycées (Convenance, Providence, LGT Baimbridge), les émeutes de mars 1967 à Basse-Terre, etc.
En vente 30 cts devant les lycées, à la fac, et le samedi de 10h30 à 12h au carrefour Frébault à PAP.
#JournalRebelle #Guadeloupe #justicepourtheo #LaVéritéPourAdama

LYCÉE CONVENANCE : APRÈS TROIS JOURS DE GRÈVE, UNE PREMIÈRE AVANCÉE

Depuis lundi 6 mars, les lycéens sont restés mobilisés. Ce matin, une mini-pelle est arrivée (photo).
Quant au tracteur demandé depuis 2 ans par les élèves, la direction a garanti qu’il arrivera dans 10 jours. C’est déjà ça, même si tout n’est pas réglé. Car pour le moment ces machines seront prêtées au lycée, donc il faudra surveiller qu’elles ne « disparaissent » pas rapidement…
Pendant ces trois jours, les grévistes ont tenu bon. Au lieu de s’occuper des vrais problèmes, le lycée a passé son temps à bombarder les parents de sms. La maman d’une gréviste en a reçu 7, c’est ridicule !
En tout cas les élèves ont montré qu’ils sont déterminés, et qu’ils seront vigilants sur le respect des promesses qu’on leur a faites !
#JournalRebelle #Guadeloupe

LYCÉENS DE CONVENANCE : LA GRÈVE REPREND !

Au lycée agricole la grève a repris ce matin. Le 23 janvier, les lycéens des filières pro avaient déjà fait grève pour avoir le matériel indispensable, en particulier un nouveau tracteur. La direction du lycée avait promis que ce serait réglé le 2 février.
Promesse non tenue : le tracteur n’est jamais arrivé. Pire encore, aux journées portes ouvertes, le lycée a exposé plusieurs tracteurs pour les visiteurs. Dès que c’était fini, les machines ont disparu ! C’est ce qui a exaspéré les lycéens, qui ont repris la grève aujourd’hui.
Comme par hasard, ce matin la gendarmerie est venue devant le lycée avec 4 véhicules et un chien pour fouiller tous les élèves. Les gendarmes ont sans arrêt essayé de discréditer la grève, mais les lycéens ont maintenu la mobilisation malgré la pression !
L’administration s’est assez moquée d’eux, ils ont décidé de continuer la grève tant que le tracteur n’est pas là !
#JournalRebelle #Guadeloupe