Archives par mot-clé : liberté d’expression

AFFAIRE MARVIN : NON À LA JUSTICE COLONIALE !

Jeudi matin Marvin, le lycéen de Faustin faussement accusé de terrorisme par sa prof et son proviseur, était à nouveau au tribunal de Basse-Terre.
Le juge a rejeté les questions posées par son avocat, en disant qu’elles sont « fondées et recevables » mais qu’il ne les transmettra pas à Paris. Du coup, la procédure va continuer contre Marvin, avec la nomination d’un juge d’instruction, et il sera à nouveau convoqué au tribunal de PàP.
Nous étions une quinzaine à accompagner Marvin. Encore une fois, la justice a piétiné ses propres règles, en refusant de donner publiquement la décision. C’est illégal, la justice est publique ! Le procureur a essayé d’inventer une fausse loi pour la circonstance. Nous avons refusé de partir, alors ils ont téléphoné à l’avocat de Marvin, qui s’est opposé à ce que la décision soit rendue en privé.
Comme ils n’avaient plus d’arguments, ils ont appelé la police pour nous évacuer de force, y compris Marvin et sa famille ! En agissant ainsi, la « justice » ne prouve qu’une chose : ici, les règles n’existent pas, la seule chose qui compte c’est la loi du plus fort !
Nous continuerons à soutenir Marvin et sa famille, et à dénoncer cette mascarade de justice !
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬ ‪#‎CombatOuvrier‬

https://www.facebook.com/728189900604132/videos/1048924255197360/

AFFAIRE MARVIN : RENDEZ-VOUS LE 9 JUIN !

marvin_photoEn février, Marvin était convoqué au tribunal de Pointe-à-Pitre à cause de sa prof de français et de son proviseur, qui ont abusé de leur pouvoir et prétendu que Marvin serait un terroriste.
Les lycéens de Faustin avaient fait grève pour le soutenir.
Le 26 mai, le procès s’est poursuivi à Basse-Terre. Nous étions une bonne trentaine à accompagner Marvin et sa famille. Le juge nous a demandé de sortir de la salle, en expliquant que, pour une telle procédure, rien ne l’oblige à nous laisser assister à l’audience. Pourtant, normalement un procès doit être public !
La procureure a dit à Marvin : « vous n’avez pas commis de faute, mais la procédure est déjà lancée ». Les autorités savent très bien que Marvin n’a rien se reprocher. Mais ils ne veulent pas reculer, et ils continuent à persécuter Marvin.
Ce n’est pas fini, car le procès va continuer le 9 juin. Il faut qu’on soit encore plus nombreux à se mobiliser pour soutenir Marvin !
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬ ‪#‎CombatOuvrier‬

LYCÉE FAUSTIN FLÉRET : WOULO POUR MARVIN, WOULO POUR LES LYCÉENS EN GRÈVE !

procès_marvin_FBCe matin, Marvin était convoqué au tribunal de Pointe-à-Pitre. C’est à cause de sa prof de français, et de son proviseur, qui ont abusé de leur pouvoir et prétendu que Marvin serait un terroriste (voir posts précédents). Ils pensaient que ce serait facile d’utiliser l’état d’urgence pour « donner une leçon » à tous les élèves. Ils se sont trompés…
Ce matin, les lycéens de Faustin ont fait grève pour soutenir Marvin. Le proviseur a envoyé les gendarmes, il a essayé de les intimider, mais il n’a pas réussi. Finalement, ce proviseur tèbè a fermé lui-même le lycée.
À Pointe-à-Pitre, 50 personnes ont accompagné Marvin au tribunal. Son avocat a déposé plusieurs questions préalables, pour lesquelles la justice devra donner une réponse avant d’entamer d’éventuelles poursuites. Affaire à suivre…
BRAVO À TOUS CEUX QUI ONT MONTRÉ LEUR SOLIDARITÉ, ET SURTOUT BRAVO AUX LYCÉENS DE FAUSTIN !
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬

grève_faustin

LES CHEFS DE L’ÉCOLE ONT COMMIS UNE FAUTE : CORRIGEONS-LES !

Tract FaustinEn novembre, Marvin, élève de 1ère au lycée Faustin Fléret de Morne-À-L’eau a fait 35 h de taule pour avoir répondu à sa prof. Il est convoqué au tribunal le 23 février. C’est inacceptable !
Pendant le débat après les attentats de Paris, Marvin ne souhaitait pas parler. Sa prof a insisté et il a fini par dire « pour tous les morts que le terrorisme fait en Afrique, on ne fait pas autant d’histoires ». Comme elle commençait à l’engueuler, il a fini par lâcher une grosse bêtise : « je suis pour le djihad ».
Ah ! Elle devait être contente la prof, d’avoir poussé Marvin à la faute. Ça faisait longtemps qu’elle voulait lui clouer le bec. Et le proviseur ? Et le recteur ? Trop contents d’utiliser « l’état d’urgence » pour jouer les boss une nouvelle fois !
Résultat, Marvin arrêté, sa maison fouillée, 4 de ses amis arrêtés à leur tour parce qu’on a trouvé leur numéro sur le téléphone de Marvin, 5 familles traumatisées. NOU PA KA PWAN SA !
C’EST POURQUOI LE JOURNAL REBELLE ! ET LE COMITÉ DE DÉFENSE DE MARVIN :
– ORGANISENT LE VRAI DÉBAT QUE L’ÉCOLE A ÉTÉ INCAPABLE D’ORGANISER, SAMEDI 20 FÉVRIER 2016 À 9 H, À LA SALLE COMMUNALE DU HAUT DE LA MONTAGNE, À PORT LOUIS.
– APPELLENT TOUS LES JEUNES ET LEURS PARENTS À ACCOMPAGNER MARVIN LORS DE SON PROCÈS À POINTE-À-PITRE, MARDI 23 FÉVRIER 2016 À 9 H.
VENEZ NOMBREUX !
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬

L’ÉTAT FRANÇAIS ENVOIE SES VŒUX À L’IRAK ET À LA SYRIE… AVEC DES BOMBES !

Au sommaire de Rebelle ! numéro 80 :
Dossier : état d’urgence : une seule liberté, celle de la fermer ! (manifestations interdites, lycéens arrêtés à Faustin Fléret)
Et aussi : Non au djihadisme, Les suites de l’affaire CGTG – Despointes, Le manque de profs dans les lycées et les nouvelles suppressions annoncées, Les ordinateurs pourris offerts par la Région, Les étudiants de Fouillole qui ratent les exams parce qu’ils n’ont pas eu tous les cours…
En vente 30 cts devant les lycées, à la fac, et le samedi au carrefour Frébault à PàP entre 10h30 et 12h.
Le lien de téléchargement du précédent numéro : http://journalrebelle.com/wp-content/uploads/2016/01/79REBEL.pdf
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬

80REBEL_une