Archives par mot-clé : journal rebelle

GRÈVE EN MARTINIQUE : FOS POU SÉ LISÉEN-LA !

Hier, les élèves du lycée Aliker ont fait grève. La nouvelle proviseure a voulu jouer au boss : uniforme, téléphones portables interdits dans la cour, écouteurs interdits, certaines coiffures interdites, … Ils protestent aussi contre les insultes permanentes des profs et les problèmes de cantine.
Les lycéens ont eu raison de se mobiliser, ce n’est que comme ça que l’administration peut reculer ! C’est la même chose en Guadeloupe, on peut citer le proviseur du lycée Droits de l’Homme (Petit-Bourg) qui interdit : robes, jupes, brillants sur les jeans…
En réalité ce n’est pas un hasard, si on retrouve en Martinique, en Guadeloupe, en Guyane et à la Réunion, ces règlements idiots et illégaux. Dans les anciennes colonies, le rôle de l’école est de former des bons petits nègres qui accepteront le chômage de masse, les faibles salaires et la pauvreté. Fo pa nou lésé-sa fèt !
WOULO POUR LES LYCÉENS D’ALIKER !
http://www.dailymotion.com/video/x273vzu

REBELLE ! TÈT KOLÉ ÉPI MOUN AYITI !

Samedi, la préfecture a voulu expulser un père de famille d’origine haïtienne qui vit ici depuis dix ans avec sa femme et ses deux enfants.
Sur la piste, les policiers l’ont menotté et violemment plaqué au sol. Ses amis, une douzaine de personnes qui étaient venues l’accompagner à l’aéroport, sont intervenus pour le défendre et protester contre ces méthodes.
Après cela, les autorités ont menti pour salir la réputation de ce père de famille, en le faisant passer pour un dangereux voyou. La préfète a parlé de sanctions pour « intrusion illégale » sans même parler des méthodes d’expulsion brutales.
Chaque année, des milliers d’immigrés comme lui, qui font leur vie en Guadeloupe, sont brutalement renvoyés dans la misère de leur pays. Les demandes de visa ou d’asile sont toujours refusées. Les autorités ne respectent ni les procédures de recours aux tribunaux, ni les délais légaux. Et les conditions de rétention – là où on est enfermé avant d’être expulsé – sont inhumaines.
Les jeunes de REBELLE ! apportent leur soutien à ce père de famille et à tous les hommes et les femmes dans la même situation. Et pour ses amis qui l’ont courageusement défendu : WOULO BA YO !

NUMÉRO 66 (OCTOBRE 2014) : ÉVOLUEZ OU DISPARAISSEZ !

Au sommaire :
– un dossier spécial « À Convenance aussi, ceux qui nous attaquent sont coupables » (un prof pervers et voyou, protégé par l’administration : des lycéens et lycéennes témoignent…)
– autres articles : lycée Petit-Bourg, RSMA (armée), procès Rebelle !, bourses, Crous, lycée Pointe-Noire, rattrapage du bac…

Préparez vos 30 cents, le journal est vendu devant les lycées et la fac. Tous les samedis entre 10h30 et midi, venez nous rencontrer au carrefour Frébault à Pointe-à-Pitre.

Ci-dessous, la une du numéro 66.

66une