Archives par mot-clé : février 2016

COLLÈGE DU MOULE : LES GENDARMES HARCÈLENT LA MAMAN REBELLE

Début septembre, une maman (Simone) a gagné contre le principal Duhamel, qui avait refoulé sa fille à l’entrée sous prétexte que son jean était trop clair.
Ensuite, pendant des semaines, Duhamel a voulu se venger en organisant un véritable harcèlement contre la collégienne (par exemple, nous savons qu’un voyou a reçu un appel anonyme pour qu’il vienne cogner l’enfant, et que cet appel provenait du collège). L’élève a pris des coups plusieurs fois, ses sœurs et sa mère aussi. Il a fallu une nouvelle mobilisation pour que les choses se calment.
Le recteur Galap avait choisi de soutenir le principal gangster. Du coup, les mauvaises paroles ont continué an bistan. Près de chez elles, un mur a même été tagué avec des insultes contre elles.
À chaque fois, depuis le 7 septembre, les gendarmes du Moule étaient présents devant le collège à la demande du principal Duhamel. Ils ont suivi toute l’affaire, nous avons même parlé avec eux lors des mobilisations.
À chaque fois que Simone a voulu porter plainte pour les violences subies par ses filles, certificats médicaux en main, ils ont refusé. Pour le tag, qui est là depuis 3 mois, ils ont pris la plainte mais ils n’ont rien fait.
SAMEDI, ILS ONT CONVOQUÉ SIMONE POUR L’ACCUSER DE VIOLENCE UN JOUR OÙ ELLE ET SES FILLES AVAIENT ÉTÉ AGRESSÉES. C’EST LE MONDE À L’ENVERS ! LES GENDARMES LUI ONT DIT QU’ELLE FERA 24H DE GARDE-À-VUE, ET QU’APRÈS ELLE IRA EN PRISON POUR 10 ANS. ILS LUI ONT DIT QU’ELLE ÉTAIT « UNE GRANDE CRIMINELLE », ET QUE C’EST POUR ÇA QU’ILS DEVAIENT FAIRE PHOTOS, PRISE D’EMPREINTES, PRÉLÈVEMENT ADN… L’UN D’ENTRE EUX L’A MÊME MENACÉE AVEC UN BÂTON, EN PLEINE GENDARMERIE !
Simone leur a raconté tout ce qu’elle et ses filles ont subi depuis le 7 septembre, et ils ont menti en disant qu’ils ne sont pas au courant.
Dimanche matin, ils l’ont rappelée pour qu’elle revienne encore à la gendarmerie. Cette fois-ci, ils ont été plus calmes, parce qu’on a accompagné Simone. Mais ils ont continué à mentir, en disant qu’ils ne connaissaient pas l’histoire, que pour les plaintes refusées elle aurait dû envoyer un courrier, etc.
L’attitude des gendarmes est criminelle ! Pour protéger le prestige d’un principal voyou, ils refusent d’aider une famille harcelée. Pire, ils se mettent eux aussi à harceler Simone et ses filles. NOUS AVERTISSONS SOLENNELLEMENT LES AUTORITÉS : VOUS ÊTES EN TRAIN DE FRANCHIR LA LIGNE ROUGE, NOUS NE L’ACCEPTERONS PAS !
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬

LYCÉE FAUSTIN FLÉRET : WOULO POUR MARVIN, WOULO POUR LES LYCÉENS EN GRÈVE !

procès_marvin_FBCe matin, Marvin était convoqué au tribunal de Pointe-à-Pitre. C’est à cause de sa prof de français, et de son proviseur, qui ont abusé de leur pouvoir et prétendu que Marvin serait un terroriste (voir posts précédents). Ils pensaient que ce serait facile d’utiliser l’état d’urgence pour « donner une leçon » à tous les élèves. Ils se sont trompés…
Ce matin, les lycéens de Faustin ont fait grève pour soutenir Marvin. Le proviseur a envoyé les gendarmes, il a essayé de les intimider, mais il n’a pas réussi. Finalement, ce proviseur tèbè a fermé lui-même le lycée.
À Pointe-à-Pitre, 50 personnes ont accompagné Marvin au tribunal. Son avocat a déposé plusieurs questions préalables, pour lesquelles la justice devra donner une réponse avant d’entamer d’éventuelles poursuites. Affaire à suivre…
BRAVO À TOUS CEUX QUI ONT MONTRÉ LEUR SOLIDARITÉ, ET SURTOUT BRAVO AUX LYCÉENS DE FAUSTIN !
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬

grève_faustin

COMMENT L’ÉCOLE « ÉLÈVE » LES ENFANTS EN GUADELOUPE

81REBELuneDepuis la maternelle, l’école veut nous apprendre la soumission. Tous les jours, des enfants sont brimés, frappés, terrorisés au point qu’un petit garçon s’est pendu début janvier.
Au sommaire du numéro 81 :
– Maltraités dès la maternelle, un enfant de 10 ans se suicide aux Abymes, une prof qui crache sur un collégien à Gourbeyre, une prof raciste au LPO Baimbridge,…
– Procès du lycéen de Faustin Fléret
– Grèves : Damoiseau, association Accors,
– mais aussi : lycée Ste-Rose, lycée Charles Coeffin, le Crous fait la chasse aux boursiers…
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬

PROCÈS DU BÉKÉ LOUIS DORMOY : MOBILISATION RÉUSSIE !

DSCN3313rgnLe 12 février, une centaine d’ouvriers de la banane a manifesté devant le tribunal de Basse-Terre. Ils étaient convoqués pour témoigner contre leur ancien patron Louis Dormoy. En novembre 2014, les salariés avaient cessé le travail pour dénoncer des conditions de travail dangereuses pour leur santé, et même pour leur vie (en 25 ans, il y a déjà eu 10 morts sur la plantation). Dormoy s’était vengé en refusant de payer leurs jours de droit retrait, ce qui est illégal.DSCN3310rgnDORMOY AU TRIBUNAL, ÇA DEVIENT UNE HABITUDE
Il a déjà été condamné, l’an passé à un an de prison avec sursis et à 10 000 euros d’amende, pour avoir causé la mort d’un ouvrier sur la plantation. Les ouvriers étaient venus nombreux pour assister au procès de celui qui se prenait pour un ancien maître.
LE PROCÈS DU 12 FÉVRIER A ÉTÉ RENVOYÉ AU 1er JUILLET : LES OUVRIERS DE LA BANANE SONT BIEN DÉTERMINÉS À SE FAIRE RESPECTER PAR CES ANCIENS ESCLAVAGISTES !
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬ ‪#‎CGTG‬