Archives par mot-clé : Béké Despointes

LES BÉKÉS DESPOINTES ENCORE UNE FOIS SOUTENUS PAR LA JUSTICE COLONIALE !

La semaine dernière, des trafiquants de lambi ont été très lourdement condamnés par le tribunal de Pointe-à-Pitre : deux ans de prison ferme pour l’un, un an pour l’autre, et 500 000 € d’amende.
L’enquête a duré 2 ans. Elle a révélé une filière bien organisée, où Carrefour Milénis figurait parmi les principaux acheteurs : 1 tonne et demie avait été achetée aux trafiquants, et revendue en promotion. Les autorités parlent de « tromperie », mais n’ont pas poursuivi les directeurs de l’hypermarché, Jean et Martin Despointes.
C’est quand même extraordinaire ! Ces mêmes békés ont retenu toute l’attention des juges quand ils se sont dits victimes de diffamation de la part de la CGTG. Ils ont obtenu que le syndicat soit condamné à leur verser 55 000 € pour avoir rappelé la vérité historique, à savoir que leur fortune provient « de la traite négrière, de l’économie de plantation et de l’esclavage salarié ».
Mais quand une enquête montre que les békés Despointes ont vendu en masse de la marchandise de contrebande, et dangereuse pour la santé, la « justice » ferme les yeux.
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬ ‪#‎CGTG‬

ÉTAT D’URGENCE : LA FÊTE EST FINIE

UNE79Au sommaire de Rebelle ! numéro 79 :
Dossier : l’État ne lutte pas contre le terrorisme, il encourage la terreur (attentats, état d’urgence, arrestations au lycée Faustin Fléret). L’impérialisme français a une responsabilité dans la barbarie terroriste.
Et aussi : L’affaire CGTG – Despointes, Des professeurs sadiques au LPO Baimbrige, Les travaux du LGT Baimbridge, Les chefs de Fouillole qui jouent les leaders, Le cimetière d’esclaves de St François…
En vente 30 cts devant les lycées, à la fac, et le samedi au carrefour Frébault à PàP entre 10h30 et 12h.
Le lien de téléchargement du précédent numéro : http://journalrebelle.com/wp-cont…/uploads/…/11/78REBELb.pdf
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬ ‪#‎CGTG‬

AFFAIRE CGTG-DESPOINTES : MILÉNIS BLOQUÉ AUJOURD’HUI !

DSCN3099Aujourd’hui, 300 personnes se sont mobilisées. Carrefour Milénis, propriété des békés Despointes, n’a pas fonctionné.
La CGTG doit payer à ces riches patrons 53 000 € pour avoir écrit la vérité dans un tract : « la famille Despointes a fait sa fortune sur la traite négrière, l’économie de plantation et l’esclavage salarié ».
Les Despointes ont cru qu’ils pouvaient faire disparaitre la CGTG ? La justice coloniale a cru « bien faire » en prenant une fois de plus le parti des békés ? ALÈ YO KOUMANSÉ PWI ! ET CE N’EST QUE LE DÉBUT…
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬ ‪#‎CGTG‬

DÉBAT LE JEUDI 22 OCTOBRE : AFFAIRE CGTG-DESPOINTES, UN SCANDALE !

La CGTG a été condamnée par la Cour d’Appel de Basse-Terre, dans l’affaire qui l’oppose à la famille des békés Despointes.
Nous tenons à exprimer notre indignation.
Au total la CGTG devra payer 53 000 euros à la famille Despointes pour avoir écrit dans un tract que « les Despointes ont bâti leur fortune sur la traite négrière, l’économie de plantation et l’esclavage salarié ».
Cette condamnation pour avoir rappelé une vérité historique menace la liberté d’expression de tous !
VENEZ NOMBREUX AU DÉBAT QUE NOUS ORGANISONS, AVEC COMME INVITÉ LE DIRIGEANT DE LA CGTG JEAN-MARIE NOMERTIN, À LA FACULTÉ DE SCIENCES DU CAMPUS DE FOUILLOLE, AMPHI ST RUF, CE JEUDI 22 OCTOBRE À 18H !
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬ ‪#‎CGTG‬

affiche_debat_22oct2015_bis_couleur