POURQUOI NOUS NE DÉFILERONS PAS DERRIÈRE LE PRÉFET DIMANCHE !

L’attentat ignoble dont a été victime le journal Charlie Hebdo nous a particulièrement touchés. Ce journal dénonçait, en vrac et avec humour, les militaires, les notables, les religieux, bref tout ce qui représente l’ordre établi.
C’est écœurant de voir tous les représentants de la loi et de l’ordre, tous les notables, nous appeler à se ranger derrière eux dimanche pour honorer les journalistes assassinés. Quelle hypocrisie !
En Guadeloupe, sans vouloir nous vanter, ce qui ressemble le plus à Charlie Hebdo, c’est le journal Rebelle ! Depuis son lancement en septembre 2008, nous avons subi 6 procédures de sanctions administratives, 7 convocations dans un commissariat ou une gendarmerie, 6 arrestations, 13 plaintes déposées par l’administration de l’Éducation nationale.
Nous avons écrit à tous les ministres, les élus, les préfets et les recteurs pour dénoncer le harcèlement subi par Rebelle ! Leur réponse ? Un silence gêné, ou encore plus de harcèlement.
Deux étudiants, Sony et Raphaël, ont été condamnés à de la prison avec sursis parce qu’ils « osent » animer Rebelle ! Ils doivent retourner au tribunal le 3 mars, à Basse-Terre, pour leur procès en appel.
Alors demain, justement parce que Nous Sommes Charlie, nous ne marcherons pas derrière ces gens-là.
Ci-dessous le tract distribué ce matin à Pointe-à-Pitre.
#JournalRebelle #Guadeloupe #CharlieHebdo #JeSuisCharlie

projet_tractcharliehebdo2

Laisser un commentaire