APRÈS LA CGTG, LES BÉKÉS DESPOINTES VEULENT FAIRE TAIRE LE QUOTIDIEN L’HUMANITÉ !

Le journal du Parti Communiste français a fait connaître en France le scandale de l’affaire CGTG-Despointes. Aidés par des juges bien dociles, ces békés ont saisi 55 000 € au syndicat CGTG, pour avoir rappelé la vérité dans un tract : « La famille Despointes a bâti toute sa fortune sur la traite négrière, l’économie de plantation et l’esclavage salarié ».
L’humanité a publié cette phrase sur l’origine de la fortune des Despointes. Les journalistes de L’Humanité passeront le 22 janvier à 13h30 au tribunal de Paris pour diffamation.
En Guadeloupe, les békés sont habitués à avoir des juges qui leur obéissent et qui n’hésitent pas à falsifier l’histoire quand ça les arrange. On verra si les juges se montrent aussi dociles en France…
Une délégation de militants de la CGTG et d’autres organisations qui la soutiennent sera présente à Paris.
RÉUNION PUBLIQUE CE JEUDI 21 JANVIER À 19H À LA BOURSE DU TRAVAIL DE PARIS (MÉTRO RÉPUBLIQUE).
VENEZ NOMBREUX POUR PROTESTER CONTRE CETTE SCANDALEUSE AFFAIRE !
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬ ‪#‎CGTG‬ ‪#‎lHumanité‬ ‪#‎PCF‬

Laisser un commentaire