AFFAIRE CGTG-DESPOINTES : MILÉNIS BLOQUÉ AUJOURD’HUI !

DSCN3099Aujourd’hui, 300 personnes se sont mobilisées. Carrefour Milénis, propriété des békés Despointes, n’a pas fonctionné.
La CGTG doit payer à ces riches patrons 53 000 € pour avoir écrit la vérité dans un tract : « la famille Despointes a fait sa fortune sur la traite négrière, l’économie de plantation et l’esclavage salarié ».
Les Despointes ont cru qu’ils pouvaient faire disparaitre la CGTG ? La justice coloniale a cru « bien faire » en prenant une fois de plus le parti des békés ? ALÈ YO KOUMANSÉ PWI ! ET CE N’EST QUE LE DÉBUT…
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬ ‪#‎CGTG‬

TOUS EN GRÈVE MARDI 3 NOVEMBRE POUR CONDAMNER LES BÉKÉS DESPOINTES !

Les békés Despointes, qui sont les patrons de Milénis, ont fait condamner la CGTG par la justice coloniale pour avoir écrit : « les Despointes ont bâti leur fortune sur la traite négrière, l’économie de plantation et l’esclavage salarié ».
La CGTG doit verser 53 000 euros aux Despointes. Le 6 octobre, nous étions 150 à protester devant le tribunal contre cette décision scandaleuse. La CGTG appelle à la grève demain. Les rebelles seront présents eux aussi pour condamner les békés et leur « justice » !
RENDEZ-VOUS DEMAIN MATIN 8H À LA CGTG (BERGEVIN, POINTE-À-PITRE) !
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬ ‪#‎CGTG‬

mobilisation_dans_jarry_4nov2014

FAC DE DROIT : DES ÉTUDIANTS EN COLÈRE !

Ci-dessous le mail qu’ils nous ont envoyé.
Chers étudiants,
Le 26 octobre dernier, les résultats de l’examen du CRPFA ont été affichés par notre université. A mon grand étonnement, les notes ont été catastrophiques pour la plupart et en particulier en Droit des obligations, en note de synthèse et en droit patrimonial.
En effet, quelques cours ont été dispensés avant le début des épreuves, notamment en procédure pénale, sur la méthodologie de la note de synthèse accompagnée d’un examen blanc.
Même si, l’université nous a laissé entendre qu’elle n’avait pas la faculté de nous préparer comme un IEJ, nous avons reçu un minimum de formation durant cette année et ce de manière accélérée et à l’approche des examens…Est ce rationnel, sachant que pour toutes les anciennes promotions (jusqu’en 2012), des cours étaient dispensés dès février dans l’année de l’examen ; avec un effectif d »une quarantaine d’étudiants présents à l’examen pour une dizaine d’admissibles…
L’année 2015, sur 57 inscrits à l’examen, 21 étudiants déterminés, assidus se sont présentés aux épreuves et seulement 6 sont admissibles. Que s’est-il passé lors des délibérations, pourquoi cette hécatombe ? Est ce que les copies restent anonymes ? Y a t-il vraiment une double correction ?
Tant de questions sans réponses : Il nous a été dit que « ‘c’est un examen difficile mais abordable » pas sûr au vu des notes..
Etudiants, étudiantes, si vous vous êtes sentis lésés, injustement corrigés, merci de m’adresser un mail à : line.pistol@gmail.com afin qu’on puisse d’une part, convenir d’un rendez-vous en urgence avec Me MIGNOT, Président du Jury, en vue d »avoir des renseignements sur le déroulement des corrections et de la délibération et d’autre part, demander à consulter nos copies dans les plus brefs délais (étant précisé que cette demande doit être faite par écrit auprès de Madame TELCHID).
L’Union fait la force, alors rassemblons nos forces pour dénoncer certaines pratiques injustes voire inéquitables.
Soyons solidaires et souhaitons bon courage et bonne révision à ceux qui sont admissibles !!
Cordialement;
L. PISTOL
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬