JEUNES DE GUADELOUPE : LUREL, CHALUS ET LES AUTRES POLITICIENS VOUS TROMPENT ! C’EST POUR ÇA QUE LE JOURNAL REBELLE SOUTIENT COMBAT OUVRIER AUX ÉLECTIONS RÉGIONALES !

À l’approche des élections régionales, les Chalus, les Lurel, et autres Bernier font leur publicité en distribuant un job par-ci, un stage par-là, une petite monnaie. Prenez ce que vous pouvez, mais ne vous laissez pas avoir ! Ces gens ne sont amis qu’avec les riches.
Les Lurel et les Chalus protègent les gros patrons et les békés, ils les aident à profiter du chômage de masse pour nous exploiter à bas prix. Lurel l’a d’ailleurs redit devant son « Komité jénès » : « dans une économie libre nous aurons toujours ce chômage-là »… Circulez, y a rien à voir !
Les candidats de Combat Ouvrier sont les seuls qui n’acceptent pas ce système d’exploitation capitaliste ! Tous les autres candidats, sans exception, l’acceptent. Nous, nous voulons le renverser.
RÉUNION DÉBAT DE COMBAT OUVRIER : POURQUOI IL FAUT VOTER NOMERTIN ? CE SAMEDI 14 NOV À 10H, SALLE RÉMY NAINSOUTA PàP.
Ci-dessous la page 3 du numéro 78.
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎COMBATOUVRIER‬ ‪#‎Guadeloupe‬

78_page3

AFFAIRE DESPOINTES-CGTG : LA JUSTICE COLONIALE PERSISTE ET SIGNE !

Ce matin, le tribunal de Pointe-à-Pitre a rejeté la demande de la CGTG : pas question d’étaler le paiement des sommes exigées par les békés Despointes. Les comptes du syndicat et d’un de ses militants resteront bloqués. Mais il y a pire : pour avoir demandé l’étalement, la CGTG et le militant concerné devront encore payer 2000 € supplémentaires !
Une fois de plus, les békés ont pu compter sur le soutien de la justice coloniale. C’est cette même « justice » qui a tenté pendant toute l’année dernière d’empêcher Rebelle ! d’avoir un procès public. C’est cette même « justice » qui s’est ridiculisée fin septembre, lors du procès du béké Chaulet, avec un procureur qui a appelé la presse pendant le week-end pour alléger la peine requise. C’est cette même « justice » qui s’est acharnée à empêcher toute enquête sérieuse sur la mort de Jacques Bino pendant la grève de 2009.
Une « justice » bien dressée qui fait là où les riches et les puissants lui disent de faire.
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬ ‪#‎CGTG‬

UNE DU NUMÉRO 78 (NOVEMBRE 2015)

LES BÉKÉS ONT FAIT LEUR FORTUNE SUR L’ESCLAVAGE…
É YO PA JEN OUBLYÉ SA : En 1794, les esclaves des Antilles ont participé à la révolution française, ils se sont battus pour leur liberté, et de nombreux maîtres (les ancêtres des békés) ont été guillotinés.

une_num78Au sommaire de Rebelle ! numéro 78 :

L’affaire CGTG – Despointes, l’actu de la fac et des lycées, la grève des étudiants en Afrique du Sud, pourquoi les rebelles soutiennent Combat Ouvrier pour les élections régionales, l’arnaque des nouveaux bus karulis…
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬ ‪#‎Harcèlement‬ ‪#‎CGTG‬ ‪#‎CombatOuvrier‬

COMBAT OUVRIER : 50 ANNÉES DE LUTTES AUX CÔTÉS DES TRAVAILLEURS !

Combat Ouvrier est une organisation de Guadeloupe et de Martinique qui défend les idées communistes révolutionnaires.
Ce sont des militants et des sympathisants de Combat Ouvrier qui ont lancé le journal Rebelle ! en septembre 2008. En ce mois de novembre 2015, Combat Ouvrier fête ses 50 ans d’existence !
VENEZ NOMBREUX DEMAIN, VENDREDI 6 NOVEMBRE, À 19H À LA SALLE RÉMY NAINSOUTA (POINTE-À-PITRE) : TÉMOIGNAGES, DÉBAT, EXPOSITION ET POT FRATERNEL.
Ci-dessous la photo de Gérard Séné, le fondateur de Combat Ouvrier.
‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎COMBATOUVRIER‬ ‪#‎Guadeloupe‬

DECEMBRE-2006_rognée