WELDOM, LA PALETTE, ET BATICA : WOULO POU SÉ GRÉVIS-LA !

DSCN2181rognée

Depuis le 17 octobre, les salariés de ces 3 magasins, détenus par le même groupe, sont en grève. Ils réclament notamment une augmentation de salaire de 100€, et le déblocage de leur prime d’ancienneté après 15 ans.
Les salaires restent faibles alors que l’entreprise marche bien : son chiffre d’affaire a augmenté. Et en plus l’État lui a versé 200 000€ au cours des deux dernières années !
Après 10 rencontres la direction du groupe refuse toujours de donner gain de cause aux salariés. Pire, le directeur les méprise : « Je fais les N.A.O (négociations annuelles obligatoires) parce que la loi me l’impose, mais n’espérez pas 1 euro, vous n’aurez rien ! ».
Les travailleurs ont raison de se battre : ce sont eux qui font tourner les magasins, pas le directeur. FOS BA YO !

Retrouvez nous sur facebook Journal rebelle https://www.facebook.com/pages/Journal-rebelle/728189900604132

UNE VICTOIRE POUR LES DROITS DES ÉTRANGERS !

DSCN2177

Environ 70 personnes sont venues au tribunal de PàP pour soutenir M. Altino et sa famille hier après-midi. Ce père de famille, qui vit ici depuis 10 ans et a deux enfants, était accusé de « rébellion » lorsque la police a tenté de l’expulser vers Haïti le 27 septembre.
En réalité, ce jour-là, M. Altino a tenté de mettre fin à ses jours plutôt que d’embarquer dans l’avion. À aucun moment il n’a frappé les deux policières. D’ailleurs, dans leurs premières déclarations, c’est ce qu’elles ont dit (ce n’est qu’ensuite qu’elles ont inventé des « coups de pieds et coups de poings »).
Au tribunal, le juge a été particulièrement méprisant, cherchant à déstabiliser M. Altino sans l’écouter, et l’accusant d’être un « délinquant » parce qu’il n’a pas le permis (faute de papiers, justement). Le procureur, quant à lui, a réclamé 4 mois de prison ferme, et 3 ans d’interdiction du territoire. Alors que la famille a deux enfants de 4 et 12 ans !
Au final, le juge a reconnu que M. Altino ne s’est pas rebellé. Il l’a quand même condamné à 1800€ d’amende pour son refus d’embarquer. Il faudra rester vigilant pour continuer à défendre le droit de cette famille à vivre et travailler en Guadeloupe. Et pour que tous les étrangers soient accueillis correctement par le soi-disant « pays des Droits de l’Homme » !

Retrouvez nous sur facebook Journal rebelle https://www.facebook.com/pages/Journal-rebelle/728189900604132#

STOP AUX EXPULSIONS ILLÉGALES : TOUS AU TRIBUNAL DE PAP LUNDI 20 OCTOBRE 13h30 !

Le 27 septembre, la préfecture a voulu expulser brutalement un père de famille d’origine haïtienne qui vit ici depuis dix ans avec sa femme et ses deux enfants. Ses amis de l’association Tèt Kolé ont protesté, ce qui a empêché l’expulsion de M. Altino.
Cette expulsion est injuste, elle va briser une famille et renvoyer vers la misère un homme dont le seul « défaut » est de ne pas avoir de papiers. En plus cette expulsion est illégale, puisque M. Altino a fait un recours pour que sa situation soit examinée par les autorités. Normalement, un tel recours suspend l’expulsion tant que le jugement n’a pas eu lieu.
Lundi M. Altino passe au tribunal pour s’être « rebellé » le 27 septembre (comme pour Raphaël et Sony, c’est la police qui cogne et c’est la victime qui est accusée). Il risque non seulement d’être condamné, mais aussi d’être emmené de force à l’aéroport une fois de plus.
SOYONS NOMBREUX POUR PROTESTER FACE À CETTE INJUSTICE !
Ci-dessous le tract qui appelle au rassemblement.

Tract

Download the PDF file .