FAC DE DROIT : ÉTUDIANTS NON PAYÉS. ÉPISODE 2

Ce matin nous sommes allés avec des étudiants concernés demander les contrats de travail et les salaires. Le doyen, M. Montauban, était absent donc c’est le vice-doyen, M. Maurin, qui nous a reçus. Il a prétendu qu’il découvrait le problème et nous a donné rendez-vous l’après-midi pour nous donner des réponses.

En réalité, quand on est revenu à 15 h, il n’avait toujours aucune solution. Il a essayé de renvoyer la responsabilité sur le CAGI. Pourtant Cap Excellence, que nous avons contacté, affirme avoir versé l’argent à la fac de droit. KA YO FÈ ÉPI LAJAN-LA ?

M. Maurin n’a voulu prendre aucun engagement ni sur la signature des contrats, ni sur le paiement des salaires. Demain jeudi à 15 h, nous organisons une conférence de presse, pour que toute la population apprenne comment des professeurs de droit piétinent le code du travail.

RDV JEUDI 30 OCTOBRE 15H À L’ENTRÉE DE LA FAC DE DROIT ! FAITES PASSER LE MESSAGE !

LA FAC DE DROIT APPREND AUX ÉTUDIANTS À TRAVAILLER SANS SALAIRE !

Depuis 2 ans, plusieurs dizaines d’étudiants ont travaillé dans le cadre d’enquêtes pour Cap Excellence. C’est la fac de droit et le CAGI qui leur ont proposé ce travail. Les enquêtes sont déjà terminées mais les contrats n’ont pas été signés et les étudiants n’ont toujours pas été payés. En fait, ils ont travaillé au noir !
Le plus scandaleux, c’est que cette arnaque est organisée par la fac de droit ! Au lieu de montrer l’exemple aux étudiants en respectant les règles, le doyen de droit piétine le code du travail !
Ci-dessous, le tract distribué ce matin sur le campus de Fouillole.

tract_arnaque_enquêtes_droit_oct2014Retrouvez-nous sur facebook Journal rebelle https://www.facebook.com/pages/Journal-rebelle/728189900604132

PLANTATION DORMOY : FOS POU OUVRYÉ BANNANN O KONBA !

22_octobre_dormoy1

Depuis le 10 octobre les ouvriers de la plantation Dormoy à Capesterre-Belle-Eau exercent un droit de retrait : ils ne travaillent pas parce que les conditions de travail sont trop dangereuses. Déjà en 2009, un ouvrier est mort lors d’une chute sur la plantation et la famille Dormoy, en complicité avec les tribunaux, refuse de reconnaitre cet accident du travail.

Il y a plusieurs mois un rapport est sorti sur les conditions de travail scandaleuses qui mettent en danger la santé et la vie des ouvriers. Il faut savoir qu’un ouvrier transporte environ 7 tonnes de bananes par jour, avec un équipement digne du Moyen-âge. Sur cette plantation il y a 47 accidents du travail par an. Le patron et sa famille refusent d’entendre raison et veulent continuer d’exploiter les travailleurs comme des esclavagistes.

Cette famille békée préfère se cacher derrière les gendarmes, qui eux ferait mieux d’arrêter ces patrons voyous au lieu d’essayer d’intimider les ouvriers. Les travailleurs ont raison de ne compter que sur eux-mêmes pour améliorer leur sort. WOULO BA YO !

Retrouvez nous sur facebook Journal rebelle https://www.facebook.com/pages/Journal-rebelle/728189900604132

LYCÉE CONVENANCE : LE PROF PERVERS ET VOYOU COMMENCE À FLIPPER !

Dans le numéro d’octobre du Rebelle ! des lycéens et lycéennes ont témoigné sur les abus d’un prof pervers et voyou. Depuis la sortie du journal, ce prof s’est reconnu et a commencé à retrouver les « bonnes manières ». D’après les élèves, il a arrêté ses allusions sexuelles en cours et il a accepté de faire son boulot sans racketter les lycéens.
Comme quoi, face à des « éducateurs » cochons et voyous, le seul moyen de faire cesser ces pratiques scandaleuses, est de les dénoncer !
Face à ces faits graves, le rectorat fait tout le contraire : il couvre les coupables et tente de nous intimider pour faire taire notre journal.
PA LÉSÉ-SA FÈT AN SILANS !
À PARTAGER !
Ci-dessous le dossier paru dans le numéro 66 du journal Rebelle !

66REBEL_4Retrouvez nous sur facebook Journal rebelle https://www.facebook.com/pages/Journal-rebelle/728189900604132